Jessie Reyez, une musique criante de vérité

A peine débarquée sur la scène hip-hop anglophone, Jessie Reyez apporte une touche de fraîcheur avec sa voix intense et troublante. Rythmé par des notes de rap et de soul, Kiddo, son premier EP sorti en avril, témoigne de l’étendue de ses talents. Par Léna Kehaili

Kiddo, un exutoire à sa colère

Dans les sept titres qui forment son premier disque, Jessie Reyez se présente. Comme le résume sa biographie Twitter : « I like to sing about shit I don’t like to talk about. » (« Je préfère chanter mes problèmes que d’en parler »). Dans ses paroles, Jessie Reyez évoque la réalité : la sienne et celle du monde qui l’entoure. Des histoires d’amour, souvent. Comme Figures, titre dans lequel elle dévoile avec beaucoup d’émotion une rupture qu’elle a vécue. Elle raconte aussi son parcours dans l’industrie musicale. A ce sujet, elle étend l’histoire de son morceau Gatekeeper dans un court-métrage du même nom. Dans celui-ci, elle met en scène sa rencontre avec un producteur, qui se montre plus intéressé par le fait de la ramener chez lui que par sa musique.

Des chansons aux émotions palpables

Si les morceaux de ce disque évoquent souvent l’amour, la rappeuse exprime également sa rancune (Fuck it) et sa fragilité (Shutter Island). De la même manière, cet EP montre l’étendue de ses capacités musicales à travers ses émotions. Dans Figures, elle évoque avec une voix cassée une rupture amoureuse qui l’a blessée. Simplement accompagnée par des arpèges qui se répètent tout au long du titre, – c’est d’ailleurs elle qui s’occupe de l’accompagnement à la guitare – sa voix devient le principal instrument de ce morceau. A l’opposé, dans l’important spectre de sons présent dans ces sept titres : Blue Ribbon. Ici, la production de Tim Suby l’amène dans des tons beaucoup plus électroniques où l’instrumental permet à Jessie Reyez de poser un rap plus rapide et nettement moins chanté.

En considérant cet EP comme un avant-goût de ce que Jessie Reyez va nous offrir dans les temps à venir, elle est définitivement une de ces artistes à suivre. Avec une collaboration avec Calvin Harris dont le clip a été mis en ligne au début du mois, Jessie Reyez s’impose et promet un bel avenir artistique.

 

Crédits photo : © Jessie Reyez

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s