DOJ Band, le metalcore se retape

De son ancien nom Dawn Of Justice, ce quintet issu de la scène bordelaise semble promettre de belles surprises. Par Esther Lallier

DOJ, la renaissance

Créé en 2008, DOJ est formé par Rémy Brugère, le chanteur, Cédric Campays et Pablo Gilleron, les guitaristes, Guillaume Bordenave, le batteur et Enzo Camarra, le bassiste. Ils combinent les puissants riffs du métal à un vocal à la fois brutal et mélodieux.

« Ancestors » de l’album « Odyssea » sorti en septembre

En 2013, le groupe s’accorde un premier lifting musical en se séparant de son chanteur, Medhi Romera, puis quelques années plus tard, des frères Jérémy et Nicolas Bideault. Une nouvelle direction est prise, matérialisée avec la sortie en 2015 de l’EP Adventears, à l’atmosphère planante. Un choix qui découle d’une volonté de sortir du métal « classique », et d’en proposer une interprétation plus poétique.

Culture Frenzy - Musique - DOJ Band - 2
Rémy Brugère, le chanteur de DOJ, en pleine répet’

« L’arrivée de Rémy avec sa voix et sa vision artistique nous a amené à explorer des possibilités nouvelles pour notre musique […] et d’ajouter de nouvelles couleurs à [notre] palette de riffs. »

explique Guillaume Bordenave. Âgés de 25 et 32 ans, les musiciens du sud-aquitaine n’ont pas chômé depuis le virage du groupe. Avec une cinquantaine de concerts à leur actif, ils défendent les cinq titres d’Adventears tour à tour sur les scènes françaises, anglaises, italiennes et espagnoles, avec des morceaux clés comme Styx ou Duty.

« Styx » de l’album « Adventears » sorti en 2015

En septembre, DOJ sort un tout nouvel EP, Odyssea, davantage engagé et ancré dans un univers apocalyptico-fantastique. « C’est une épopée merveilleuse qui nous mène à faire face à la triste réalité » relate Rémy.

« Ils n’ont qu’un objectif en tête : tourner »

Bien qu’aucun d’entre eux ne gagne sa croûte avec la musique, ils n’ont qu’un objectif en tête : tourner. « Cela fait des mois qu’on bosse en sous-marin, précise Pablo, c’est un style qui demande énormément de techniques » .

Culture Frenzy - Musique - DOJ Band - 1
Ça gratte, ça gratte !

Les répétitions et les réunions s’accumulent, les projets de tournée aussi. Ils passent leurs week-ends à répéter à Pau. Attendus au tournant, leur tournée en novembre sera décisive. « La scène underground est de plus en plus gommée, c’est très dur de percer en France » intervient Rémy.

Pas de signature avec de labels en vue. Chez DOJ, tout est auto-produit et fait maison : des compositions originales jusqu’à la réalisation des clips, sans oublier le mixage et la création de leur site web.

Un nouvel album en préparation

DOJ amorce la sortie de leur nouvel opus, Suicycle, prévu pour mars 2018. Un album  de douze titres dans lequel s’articulent les péripéties d’une épopée, où chaque morceau est intimement lié à l’autre. Un genre de space opera, entièrement écrit par le chanteur, Rémy Brugère.

« Cannibal » de « Suicycle », album prévu pour mars 2018

Infos pratiques

DOJ Band
dojband.com
facebook.com/weareDOJ

Mini-tournée en France
Bordeaux le 30/11
Montpellier le 01/12
Antibes le 03/12

EP « Adventears » (2015)
Styx
Duty
Revolt
Parasite
Nuclear Form

EP « Odyssea » (2017)
Ancestors
Voyage
Trax

Publicités

Publié par

Journaliste culturelle - Rédac' chef de Culture Frenzy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s