Feu ! Chatterton revient le 9 mars avec un nouvel album enthousiasmant

Après un premier album couronné de succès qui en a fait les figures de proue de la nouvelle chanson française et une tournée épique achevée à l’Olympia, Feu! Chatterton revient avec un nouvel album, L’oiseleur, ode au temps béni de l’amour perdu. Par Julien Tissot

On le sait, le deuxième album est toujours une étape délicate pour un groupe puisqu’il s’agit de confirmer. Les gars de Feu Chatterton relèvent le pari avec l’Oiseleur !

feu-chattertonc-fanny-latour-lambert-1400x701
Petit retour en arrière. En 2015 pourtant, le groupe Feu! Chatterton parvenait à accorder avec brio la langue de Molière et les rythmiques sauvages et élégantes du rock anglo-saxon. Une véritable déflagration ! Sur Ici le jour (a tout enseveli), leur premier album, le groupe ne se refusait rien : un tube dance-punk à réveiller les morts (La Malinche), une chanson lyrique et engagée (Côte Concorde, chronique d’un naufrage en forme de critique sous-jacente du consumérisme), ou encore des envolées trip hop (Porte Z). Le Feu! électrisera toute la France dans une tournée dantesque de près de 200 dates avec, pour point d’orgue, un Olympia à guichets fermés, une nomination aux Victoires de la Musique et un disque d’or venant récompenser les ventes de leur premier opus.

Alors, quelles sont les thématiques de ce second opus que nous avons pu écouter en avant-première ? L’éloignement, la distance, la rupture amoureuse… C’est lors d’un voyage en Italie et en Espagne que les premiers textes de cet album ont émergé. Cet album est épicurien. Arthur, le chanteur comprend que « la finitude, la mort, peuvent trôner sans douleur. Les choses s’achèvent. En avoir conscience nous fait les aimer d’autant plus quand elles sont là« . Les titres ont été enregistrés à Paris. L’Ivresse est un petit bijou qui saisit bien l’état dans lequel on peut se retrouver après une cuite.

Le disque est aussi marqué par le retour à la nature. Ce second opus est un réservoir de tubes. L’Oiseleur est au carrefour de plusieurs tendances où s’entrechoquent le réalisme contemporain (Grace, L’oiseau, Souvenir), le clin d’œil au cinéma Pulp (Ginger), la poésie surréaliste (Le départ), et la scansion rap (L‘ivresse).

Le groupe sera en tournée à travers toute la France. Toutes les infos sur leur page Facebook 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s