Enduropale 2018 : de la moto, du sable et des larmes

Au Touquet Paris Plage se déroule chaque année la plus grande course de motos tout-terrain au monde. Plus d’un millier de pilotes, amateurs et professionnels, s’élancent sur la plage. Cette année, nous y étions ! Par Mirabelle Kuntz

L’Enduropale du Touquet se déroule le premier weekend de février et comporte quatre courses : la « vintage » avec des motos d’avant 1990, la « junior » pour les 14-17 ans, la « quaduro » uniquement pour les quads et enfin, « l’Enduropale », la course principale du dimanche après-midi. C’est le succès de cette course en 1979 qui motiva Thierry Sabine à créer le rallye raid Dakar.

Cette année, la 30ᵉ édition a réuni plus de 300 000 spectateurs venus de toute l’Europe. Le parcours de 12,6 km s’étend sur plusieurs communes. Les résultats sont calculés en fonction du nombre de tours effectués. En février, la mer et le sable en font voir de toutes les couleurs.

Culture Frenzy - Enduropale 2018 - Crédits Arnold Dachez 3
Attention au départ ! / © Arnold Dachez

Outre l’aspect sportif, la ville du Touquet change de visage ce weekend-là. On assiste à un rassemblement de motos hors du commun. Toutes marques confondues, tous styles et toutes époques. On discute, on échange avec cet amour de la moto et on profite du spectacle que nous offre les plus grands.

Plus de 1 200 personnes sont là pour l’organisation et le bon fonctionnement de la course. Les rues s’animent à la tombée de la nuit et ça chante jusqu’au petit matin. Dès le lendemain matin, tout le monde est massé le long du parcours pour ne pas en perde une miette.

Culture Frenzy - Enduropale Touquet 2018 - Crédits Arnold Dachez
L’Enduropale du Touquet a rassemblé cette année plus d’un millier de passionnés / © Arnold Dachez

Les spectateurs assistent au départ des participants depuis le centre-ville du Touquet. Un hélicoptère vole au-dessus de nos têtes. Les premiers coureurs bombent le torse avant d’arriver sur la ligne de départ, tous près à en découdre pendant trois heures de course. Quand le départ est lancé, les photographes et les journalistes se ruent pour capter cet élan et cette envie de terminer la course.

Les spectateurs courent partout pour ne pas louper le moment important de la course. Les pilotes se doublent, roulent aux coudes à coude, s’arrêtent aux paddocks pour changer une pièce au dernier moment.

Culture Frenzy - Enduropale 2018 - Crédits Arnold Dachez 2
Pendant la « quadruo » de l’Enduropale du Touquet / © Arnold Dachez

Certains feront 400 mètres et abandonneront leur moto prise dans le sable, d’autres se battront jusqu’au bout pour terminer la course. Des moteurs se mettent à fumer dans les lignes droites et des pilotes repartent sous les encouragements des spectateurs. On sent que certains ont attendu longtemps ce moment et l’émotion est palpable.

L’annonce du gagnant est un moment redouté. Qui aura fait le plus de tours ? Le vainqueur est dans son heure de gloire, les larmes se mélangeant aux grains de sable parsemés sur son visage. Une belle réussite.

Et le petit plus pour les amateurs : la course est totalement gratuite pour les spectateurs. Vous trouverez une tripotée de food trucks le long de la plage pour vous faire tenir toute la journée. N’oubliez pas le bonnet et l’écharpe !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s